Collaborer avec d’autres acteurs économiques (agriculteurs, transformateurs, commerçants, intermédiaires,…) au sein d’une initiative visant un progrès vers plus de durabilité n’est pas aisé et demande déjà souvent beaucoup d’énergie et d’engagement.

Evaluer le potentiel et les progrès qu’on peut réaliser ensemble, se fixer des objectifs et des indicateurs de réussite individuels et collectifs, peut paraître à première vue très fastidieux et inutile. Pourtant, cette étape, souvent négligée, peut s’avérer une véritable clé de succès tant au niveau organisationnel que communicationnel pour chacun des partenaires mais aussi pour mener à bien cet ambitieux projet.

Lors d’un workshop consacré à cette thématique le 22 mai dernier, la Démarche D’Avenir a réuni différents acteurs et experts pour explorer cette thématique : « Pourquoi et Comment évaluer le potentiel et les progrès de durabilité d’une initiative, d’un projet »?

 

Quels sont les différents défis internes et externes à votre entreprise auxquels vous pourrez ainsi répondre?

Répondre aux valeurs de votre entreprise ou de vos collaborateurs

De plus en plus de gens sont conscients des enjeux économiques, sociaux et environnementaux auxquels nous sommes confrontés. Ils savent qu’à titre individuel ou par le biais de l’organisation à laquelle ils appartiennent, ils ont un rôle à assumer.

Augmenter la durabilité de votre activité vous permet donc de fédérer vos collaborateurs autour d’un projet porteur de sens et de les motiver.

Disposer d’un véritable outil de pilotage

Une telle évaluation vous permet de mieux anticiper et gérer les risques au sein de votre entreprise et même au-delà de son périmètre.

Les plans d’actions qui en découlent permettent de réaliser des économies substantielles dans différents domaines : rationalisation des consommations de matières premières et d’énergies, réduction des déchets, … et ainsi d’améliorer votre rentabilité.

Assurer et montrer que vous mettez en œuvre une véritable démarche RSE (responsabilité sociétale des entreprises )

Que ce soit volontaire ou non, chaque organisation doit prendre des mesures afin de répondre aux défis économiques, sociaux et environnementaux.

Elle est tenue de réduire l’impact négatif de ses activités en réduisant, entre autres, ses émissions de polluants et ses consommations de ressources. Elle est également tenue de créer de la valeur ajoutée pour la société en développant des produits plus durables, seule ou en partenariat avec des organismes scientifiques ou d’accompagnement.

Renforcer vos relations avec les parties prenantes de votre entreprise

En prenant également en compte, lors de l’évaluation, l’impact de votre activité sur les autres acteurs de la société (vos fournisseurs, clients, voisins, concurrents, acteurs qui ont des activités connexes, …), vous renforcerez votre collaboration avec ces derniers. Ce qui est fondamental en terme de développement durable, sous peine d’avoir des effets contre-productifs.

Répondre aux attentes des associations de la société civile et des consommateurs

De plus en plus, les parties prenantes d’une entreprise prennent en compte l’impact que celle-ci peut avoir en termes environnemental, social et économique. La mise en place de pratiques visant à appliquer les principes du développement durable, sur base d’une telle évaluation et du suivi des progrès, vous permet de renforcer la réputation de votre entreprise en répondant à ces attentes sur base de données objectives et vérifiables.

S’inscrire pro activement dans les stratégies de développement durable régionales et internationales.

Les politiques aussi, au niveau national mais aussi international, attendent des acteurs économiques des « progrès » dans ce domaine. D’autant plus qu’ils ne sont pas forcément au courant de ce qui se fait déjà.

Faire du véritable marketing durable.

Vous pourrez ainsi également montrer que vous tenez compte de l’ensemble de vos impacts et que vous communiquez sur les progrès réellement réalisés.

Indispensable, sans quoi vous risquez de vous faire taxer de « sustain’washing ».

Mais comment évaluer le potentiel de durabilité de son activité et suivre les progrès?

Diverses méthodes et outils permettent d’évaluer soit les effets de l’activité, soit son déroulement en termes de développement durable.

Les premières permettent d’identifier le potentiel d’amélioration de la durabilité et de mettre en évidence les probables conflits d’objectifs à résoudre. Elles se basent sur un nombre équivalent d’objectifs ou indicateurs dans les trois domaines du développement durable (environnemental – social – économique).

Les secondes permettent d’optimiser ce que l’on fait en évaluant les progrès dans le temps et détectant toute évolution problématique afin d’identifier les mesures à prendre. Elles se basent sur des objectifs ou indicateurs clés.

Tant pour l’évaluation des effets que du déroulement, l’une ou l’autre méthode sera plus ou moins adaptée en fonction du domaine d’activité et de la taille de l’entreprise. Cependant, aucune ne peut être utilisée telle quelle à toute activité.

Si vous aussi vous souhaitez développer une méthode d’évaluation du potentiel et des progrès de durabilité de votre activité, nous vous invitons à vous joindre à nous lors du prochain groupe de travail que nous organiserons sur ce thème.

Faites-le nous savoir en envoyant un e-mail à contact.davenir@wagralim.be.

Une initiative de :

Coordonnée par :

Soutenue par :

 

Prendre contact avec notre coordinatrice

Françoise BODSON - Chef de Projet Durabilité

WAGRALIM asbl  •  Pôle de compétitivité - Agro-industrie • Wallonie / Belgique
Maison de l’Industrie Technologique,
Rue Auguste Piccard,20 - 6041 Gosselies (Belgium)
+32 (0) 71 919 286
idees.davenir@wagralim.be
TVA : BE 0885.635.635

Liens utiles

Pin It on Pinterest